En3s
Formation continue > Actualités > Retour sur le MOOC « Enjeux de la protection sociale » : Entretien avec Brigitte LALOUPE

Retour sur le MOOC « Enjeux de la protection sociale » : Entretien avec Brigitte LALOUPE

Lancé à l’occasion du 70ème anniversaire de la Sécurité sociale, le MOOC consacré à la protection sociale et ses enjeux a rencontré un vif succès. Ainsi, plus de 6000 personnes se sont inscrites sur la plateforme France Université Numérique (FUN) pour le suivre.

Retour sur la genèse de ce projet

Les cours en ligne existent, depuis de nombreuses années et sont habituellement désignés par le terme e-learning. Ils sont souvent le fait de sociétés privées, leur accès est réservé à des publics spécifiques et payants. Mais depuis 2 ou 3 ans les universités du monde entier s’impliquent dans la formation en ligne en proposant des cours ouverts à tous et gratuits : les MOOCs (pour Massive Open Online Courses).

En France, le Ministère de l’Education a investi 8 Millions d’Euros en 2013, dans la création d’une plateforme pour les universités et écoles françaises : France Université Numérique (FUN).

L’EN3S a souhaité s’inscrire dans cette dynamique et proposé, en lien avec l’UCANSS dans le cadre du 70eme anniversaire de la Sécurité sociale un MOOC sur les enjeux de la protection sociale.

Interview de Brigitte LALOUPE, directrice du projet MOOC pour l’EN3S.

 

BL : L’EN3S suit, avec attention évidemment, toutes les évolutions en matière de formation apportées par le web, et elles sont nombreuses aujourd’hui. Le e-learning en est l’un des aspects mais le processus de la formation lui-même est impacté, on entend parler, par exemple, de formation inversée, ou de serious games. Une bonne façon de rester dans le coup est de se lancer, et c’est ce que nous avons fait avec le MOOC. De nombreuses écoles et universités ont proposé des cours sur FUN, la plateforme lancée en 2013 par le ministère de l’enseignement supérieur. La célébration du 70eme anniversaire de la Sécurité sociale était un argument supplémentaire puisque l’ambition était de toucher un public large, or nous savions que FUN compte plus de 530 000 inscrits.

 

BL : Cela fait partie des missions de l’EN3S d’organiser des sessions de formation, et chaque année elle en propose 1 ou 2 sur l’organisation générale du système de Sécurité sociale français et ses enjeux actuels. Nous sommes donc partis de ce savoir-faire en reprenant un schéma, assez classique pour nous, de structuration par branches.

Les intervenants sollicités, sont tous, hormis Julien Damon qui est professeur associé à Science Po et conseiller scientifique de l’Ecole, des experts, agents de direction dans des organismes de Sécurité sociale, et qui enseignent par ailleurs, soit à l’EN3S, soit dans un cadre universitaire.

Chacun a préparé son cours selon le cadre défini ensemble, c’est-à-dire environ 1H découpée en 5 ou 6 thèmes de 10/15mn. Il importe en effet que les internautes puissent visionner facilement, à tout moment, les vidéos mises à leur disposition. Pour cela il est préférable qu’elles ne soient pas trop longues.

Nous avons assez vite compris qu’une prestation vidéo n’était pas la même chose qu’un cours devant un amphi et que cela nécessitait une préparation particulière. Par exemple, tous les cours ont été intégralement rédigés, au préalable, ce que ne font pas habituellement les professeurs.

Nous avons également organisé des séances de répétition. Il est plus difficile en effet de conserver un ton dynamique devant une caméra que devant des élèves qui interagissent.

 

BL : Honnêtement nous n’étions pas certains d’avoir beaucoup d’inscrits, et nous pensions même que notre principal public serait constitué de salariés de l’institution et d’étudiants en droit ou sciences politiques. Le sujet est complexe et ardu et de façon générale il ne mobilise pas les foules.

Nous avons donc été très agréablement surpris lorsque nous avons dépassé les 6000 inscrits. Et contrairement à ce que nous pensions les 3/4 d’entre eux n’ont pas de lien particulier avec l’institution (sinon d’être assurés bien-sûr). En fait, beaucoup de personnes sur FUN suivent plusieurs formations. Elles n’auraient pas forcément pensé suivre un cours sur les enjeux de la protection sociale, mais puisqu’on le leur proposait elles se sont inscrites. Cela démontre l’intérêt d’une telle plate-forme.

Evidemment les 6000 ne sont probablement pas allés jusqu’au bout du cours, mais nous avions proposés des quizz et plus de 800 personnes ont rempli le dernier. Comme la plupart des apprenants ne remplissent pas les quizz, nous pouvons en déduire qu’un bon pourcentage a regardé l’ensemble des vidéos.

Hormis sur quelques points techniques, notamment des bugs dans les quizz (c’était notre première expérience !) tous les retours sont très positifs.

 

BL : Elle a été très enrichissante, à plusieurs points de vue.

Tout d’abord elle nous a permis de constater que ce thème de la protection sociale intéressait un public plus large que celui auquel l’Ecole s’adresse habituellement. Il nous faut réfléchir désormais à ce que nous pouvons lui proposer.

Elle nous a aussi permis de mieux comprendre comment fonctionnait la formation à distance. Celle-ci peut prendre des formes multiples et s’intégrer dans le cadre plus habituel de l’Ecole, qui est celui de la formation des cadres et dirigeants de la protection sociale, mais aussi, plus largement, de nombreux secteurs professionnels ayant à connaitre le fonctionnement et l’organisation de la protection sociale.
Ce sera probablement l’objet d’un prochain projet : mettre en œuvre des formations à distance, non plus ouvertes, mais destinées à des publics professionnels.

Les intervenants :

- Benoit BOST Directeur départemental URSSAF du Limousin. Chargé de cours à l’Université de Limoges.
- Julien DAMON Professeur associé à Sciences Po. Conseiller scientifique de l’EN3S
- Marie-Josée GOMBERT Directrice départementale URSSAF d’Auvergne
- Laetitia JEANJEAN Sous Directrice CPAM des Landes. Enseignante protection sociale au CPAG, IEP de Bordeaux
- Albert LAUTMAN Directeur CARSAT Nord-Est. Maître de conférences à Sciences Po
- Karine NERGUARARIAN Directrice financière CAF de la Charente
- Gilles NEZOSI Directeur de la formation continue EN3S

 

 

Interview réalisée par Gilles Nezosi, Directeur de la formation continue EN3S