En3s
Formation continue > Actualités > Retour sur la formation "Anglais et protection sociale" - Regard d’Isabelle Lustig-Arnold (Carsat Alsace-Moselle) octobre 2016

Retour sur la formation "Anglais et protection sociale" - Regard d’Isabelle Lustig-Arnold (Carsat Alsace-Moselle) octobre 2016

La pratique de l’anglais dans nos institutions peut sembler une priorité secondaire. Elle l’est cependant de moins en moins. En effet, la maîtrise de l’anglais devient pour de nombreux agents une nécessité tant pour réaliser les missions qu’on leur confie (accueil et gestion des résidents étrangers, gestion des transfrontaliers et de leur législation, etc.) que pour comprendre et analyser les évolutions de la protection sociale en Europe et dans le monde.

Pour répondre à ces besoins, l’EN3S propose depuis plusieurs années une formation unique en France, axée sur l’anglais de la protection sociale, permettant à la fois aux stagiaires de le pratiquer en situation professionnelle et d’acquérir le vocabulaire spécifique à nos activités.

Isabelle Lustig-Arnold, actuelle directrice de la CARSAT Alsace-Moselle, a accepté de répondre à quelques questions sur le cycle qu’elle a suivi en 2016.

L’Urssaf d’Alsace gère le Centre National des firmes étrangères (CNFE) et à ce titre reçoit des courriers en différentes langues étrangères dont l’anglais.
En tant que Directrice adjointe de cet organisme jusqu’à juillet 2016, il me semblait important de pouvoir veiller à la qualité de nos réponses et de notre documentation.

Mes connaissances scolaires en anglais me semblaient suffisantes mais … je me suis vite rendue compte que l’absence de pratique ou la méconnaissance de termes techniques me desservaient.

Le cycle m’a permis d’améliorer la fluidité de mon expression orale, ma connaissance des termes techniques, et de me « réassurer » quant à mon niveau de compréhension et d’expression.

Cela m’a aussi permis d’échanger avec différents stagiaires, de branches différentes, de fonctions différentes, participants qui sont amenés à avoir des relations avec des pays anglophones, soit parce que leur caisse était pôle d’expertise dans ces pays ou, par exemple, que leurs fonctions les amenaient à gérer directement les relations internationales, souvent en caisse nationale.

Les premiers jours de la formation ont pu sembler perturbants, car la méthode était de parler en anglais et quel que soit son niveau de langue. Mais c’est grâce à cette méthode que chacun d’entre nous a pu, il me semble, retrouver ses connaissances scolaires et les mettre en pratique. Toujours avec respect et bienveillance.

Et ceci quel que soit notre accent…

Les thèmes de discussions, toujours en lien avec le monde social, entrecoupés d’exercices de grammaire ou de vocabulaire ont permis de nous conforter dans nos pratiques.
 

Ayant changé de fonction depuis, la pratique de l’anglais ne me sert plus directement. Sauf à dire qu’elle m’a permis de relancer ma compréhension d’une autre langue, l’allemand, car la Carsat Alsace-Moselle est pôle de compétence pour l’Allemagne.

Je reste persuadée que la formation « Anglais de la protection sociale » a contribué à ma reprise… de l’allemand.

En savoir plus sur le cycle "Anglais et protection sociale".